01 juin 2010

J'aime le Pavillon d'argent

Ginkaku-jiSi j'étais un oiseau en visite à Kyoto, je volerais vers les deux montagnes où sont dessinées de grands "dai", ce caractère: 大. Près du premier, je trouverais le Pavillon d'or, imposant et brillant avec son précieux métal jaune. Près de l'autre, j'admirerais les multiples beautés du Pavillon d'argent, qui n'a aucune couverture de métal, car on a manqué de fonds…

Au Ginkaku-ji (Pavillon d'argent), non seulement on peut admirer ce superbe pavillon, mélange étrange d'architecture japonaise (rez-de-chaussée) et chinoise (1er étage), mais on peut aussi s'arrêter près du jardin sec, brossé à chaque jour. En parcourant les sentiers, j'avais l'impression que chacun de mes pas me permettait de voir un paysage différent de fleurs, de reflets dans les étangs, de rochers accrochés à la montagne…

Ginkaku-jiLa foule était nombreuse. Mais ce n'est pas toujours une mauvaise chose… Je me suis fait accoster par des étudiants de Saitama, en voyage d'études à Kyoto. Ils devaient me poser des questions en anglais pour réaliser un travail. C'était très drôle. Parce que je leur répétais la réponse en japonais, s'ils n'avaient pas compris!

J'ai donc répondu à ces questions faciles: Combien de temps êtes-vous au Japon? D'où venez-vous? Aimez-vous la nourriture japonaise?

Ginkaku-jiEt surtout: Que pensez-vous de Kyoto?

Oh… Voilà une question difficile. Très difficile. Pour moi, Kyoto est encore la ville la plus belle, malgré mon attachement à Québec (attention: je n'ai pas dit "l'endroit" le plus beau: je vous laisse deviner!)

Mais comment la décrire?

Ginkaku-jiEn japonais, il y a un mot qui convient: "iyasareru", ce qui est difficilement traduisible. Kyoto est une ville qui "m'apaise", "me fait du bien", "me soulage" dans un sens presque spirituel. Je ne sais pas pourquoi. Ses montagnes, ses rivières, ses temples et ses sanctuaires, son rythme de vie… Un ensemble de petites choses qui forme ce Kyoto que j'aime.

Un des professeurs a bien voulu tenir la caméra pour que je puisse réaliser un autre petit film explicatif. C'était un peu gênant, j'avais tout un public de collégiens qui m'observaient et se sont mis à me féliciter après (ils étaient impressionnés de n'avoir rien compris du tout!) (◎o◎)



En quittant le temple, pour bien terminer la journée, j'ai croisé un Français qui jouait du m'bira, un instrument du Zimbabwe. J'ai discuté avec lui, j'ai même essayé les touches de métal de cet étrange instrument.

Ginkaku-jiJe n'ai pu pratiqué le chant au bord de la rivière aujourd'hui, puisque la pluie s'est mise à tomber pendant mon trajet de retour, mais j'aurai rencontré plein de musiciens! Hier, un joueur tchèque de shakuhachi (flûte en bois japonaise), la semaine dernière, un guitariste. C'est toujours enrichissant de discuter avec ces personnes. La musique est une porte qui permet de démarrer le dialogue.

3 commentaires:

Panoramixia a dit...

Ce pavillon était malheureusement en réparation lors de mon voyage :(
Mais la balade dans la montagne (d'où tu as fait ta vidéo) était très jolie ! :)

En ce qui concerne les questions par les étudiants japonais, j'en ai plutôt rencontré au Kasuga Taisha de Nara.
Ils étaient 8 de la fin du primaire.
Étant très timides, ils ont mandaté la meilleure du groupe en anglais pour poser ses questions (elle était effectivement bonne).
Ils ont par la suite défilé un à un en ordre décroissant de leur habileté, demandant exactement les mêmes 4 ou 5 questions ! :)
Une chance pour le dernier que je connaissais les questions, sinon il n'aurait pas pu compléter son devoir ! :D

Pano

linerouge a dit...

J'aime te voir voyager. Amène-nous écouter les musiques dont tu parles. Hier au Parc Lafontaire à Montréal j'ai rencontré un guitarisme manouche qui s'en allait jouer au Dièse Onze. http://www.myspace.com/les2guitares
J'ai voyagé en musique sur la rue St-Denis.

Valérie a dit...

@Pano: il va falloir que tu retournes au Japon pour le voir, alors! :)
Oui, parfois la prononciation était plus difficile!

@Line: Merci! Je vais essayer de mettre des liens youtube quand je peux, c'est une bonne idée!