26 mai 2010

Fonds d'écran: Pourquoi je fais ça?

Chien de KyotoUn petit mot pour vous dire que je viens d'ajouter 33 fonds d'écran, disponibles en format régulier et en format "cinéma". J'ai les yeux qui n'en peuvent plus de regarder l'écran de mon ordinateur.

Il y a quatre ans que j'ai pris la décision de rendre mes photos disponibles gratuitement sur le web. Je m'en souviens très bien, nous étions pris à l'aéroport d'Osaka. J'ai passé deux jours à traiter les images, les couper et les corriger légèrement.

L'an dernier, j'ai ajouté les photos de Nouvelle-Calédonie, de San Francisco et du Québec. Et voilà que je vous offre ce que je considère comme les plus belles photos du voyage que je réalise présentement.

En faisant la préparation de ces photos, je me suis posée mille fois la question: "Pourquoi est-ce que je fais ça?" Parce que vous devinez bien que ce n'est pas en plaçant une indication "Copyright: Valérie Harvey, www.nomadesse.com" que mes photos sont protégées. Dès qu'une photo est diffusée, le photographe a bien peu de pouvoirs…

À quelques reprises, j'ai reçu un courriel me demandant la permission d'utiliser une photo pour illustrer tel ou tel document. Une université en Californie l'a utilisée pour ses notes de cours sur le Japon… Savez-vous ce que je demande en échange? La citation de la source (mon nom ainsi que l'adresse de mon bloque) et UN exemplaire du document en question. Pour mon porte-folio, au cas où j'en aurais besoin un jour.

Eh bien, je n'ai jamais reçu aucun de ces documents. Je me console en me disant qu'au moins, ils m'ont demandé la permission, alors je sais où la photo a été utilisée. Mais retrouverai-je un jour ma photo sur un livre sans être citée? Pourquoi pas? C'est le risque à courir en mettant tout cela sur le web.

Alors, pourquoi je le fais quand même?

Année du tigreIl y a quatre ans, prise contre mon gré à attendre un avion, j'ai compris pourquoi j'avais pris tant de temps à écrire les 80 chroniques de mon année au Japon. C'est parce qu'en racontant, on se sent moins seul. On se sent humain, en lien avec d'autres personnes.

À quoi serviront mes photos, bien en sécurité sur mon ordinateur? Elles feraient peut-être plaisir à quelqu'un qui aimerait avoir ces fleurs en fond d'écran? Elles étonneraient peut-être un autre? Ces temples et ces chemins de bambous peuvent-ils vraiment apaiser l'âme? Mais n'est-ce pas le pouvoir d'une image de toucher quelque chose en nous?

Ces photos, je les mets sur le web parce qu'elles me font du bien et qu'au lieu de me demander comment les protéger, je préfère me dire qu'elles peuvent peut-être vous faire plaisir à vous aussi. Même si vous êtes silencieux avec celle que vous avez choisie. Même si vous ne me dites rarement que vous l'avez aimée.

Profites-en bien et, si jamais ça vous tente, vous pouvez m'écrire un petit mot sur le sujet. Veuillez noter mes efforts considérables pour vous offrir l'image d'un chien, malgré mon affection pour les chats! =^.^=

3 commentaires:

Panoramixia a dit...

Je suis tout a fait en accord avec ton raisonnement de rendre disponible tes chroniques et tes images.
J'ai décidé de publier la grande majorité de mes photos et mon itinéraire détaillé sur mon site web suite a mon premier voyage (France), et j'ai continué au retour de chacun des suivants ! (France, Japon et Europe Centrale)

Voici ce qui est maintenant rendu mon rituel de retour:
* Trier les photos a ne pas rendre disponible (90% des photos que je prends sont sur mon site).
* Créer une carte d'itinéraire de mon voyage avec un nombre minimal de photos des lieux visités (la plus belle / représentative de chaque endroit).
* Documenter chacune des photos (lieu, et liens d'information).
Ce processus me prend environ d'une à deux semaines !

Je le fais en partie par égoïsme: comprendre mieux ce que j'ai vu et pouvoir continuer de vivre mon voyage pendant plus longtemps ! :D
Mais il y a aussi le désir de pouvoir intéresser les gens a faire un voyage a cet endroit (plus facile car un itinéraire est disponible), ou les aider a trouver plus facilement de l'information sur un voyage qu'ils ont déjà fait !
Je ne reçois également que très peu de commentaire...
Mais je ne crois pas que cela devrait miner l'initiative.
L'important c'est d'avoir du plaisir a le faire, et tant mieux si ça peut aider les autres en même temps ! :D

Note: Je crois que lorsque l'on décide de partager une photo ou vidéo sur le net, il est plus sage de considérer pour ne pas en faire une maladie qu'elle ne nous appartient plus vraiment et qu'elle fait dorénavant partie du domaine collectif...
Mettre l'indication de copyright est maintenant futile: la plupart des gens n'en tiennent plus compte et même les enfants de 10 ans savent comment éditer les images pour l'effacer...

Pano

Louis-Philippe a dit...

J'adore tes fonds d'écran. J'adore te lire. J'adore ton blog.

Ça te donne l'impression de ne pas être seule en plus? Eh bien! j'ai une bonne nouvelle : nous, ça nous donne l'impression d'être avec toi! ^_^

Valérie a dit...

@Pano: je n'en fais pas une maladie pour le copyright bien sûr. Si je place toujours une indication, c'est qu'il m'est arrivé d'aimer un fond d'écran, de voir d'où ça venait et de taper l'adresse pour me procurer d'autres fonds d'écran sur le site original! J'ai découvert plein de sites intéressants comme ça!

@Louis-Philippe: un grand merci, je suis touchée! :)