09 septembre 2013

Le milieu du voyage et attention au Blue Lagoon

Harpa de nuitDéjà deux semaines et quelques jours depuis notre arrivée en Islande. Nous en sommes à la moitié du voyage. Ce qui veut dire qu’on a visité les principaux sites de Reykjavík, qu’on a fait les excursions qui nous tenaient à cœur (Cercle d’or et Blue Lagoon). Sur notre liste, de nombreux items ont été cochés. Plusieurs dont je ne vous ai pas parlés, mais que j’évoquerai peut-être dans d’autres billets.

Le rythme des visites a ralenti: j’ai commencé les cours à l’université la semaine dernière. L’éducation est un monde fascinant : quand on ouvre la boite des connaissances, elle n’a pas de fin. J’ai toujours trouvé étrange que la curiosité soit un défaut dans les mythes de la Grèce antique (la boite de Pandore) ou même dans la description de la féminité d’antan (femme discrète, pieuse, obéissante : j’ai lu ça dans un vieux roman…) Pour moi, c’est une qualité importante, celle que j’ai nommée quand on m’a demandé ce que je souhaitais pour mon enfant : la curiosité. Car la vie n’est jamais ennuyante, elle trouve toujours le moyen de nous émerveiller quand on possède cette richesse.

Lac TjörninÉtonnamment, aujourd’hui j’ai expérimenté le plaisir de communiquer avec plusieurs nationalités en même temps : il y avait des Français, Japonais, Danois, Finnois, Tchèques, Polonais dans mon cours sur la société islandaise. Que c’est étrange de parler japonais un moment, puis de passer au français pour ensuite utiliser l’anglais… Jamais je n’avais vécu avec autant d’intensité l’incroyable sensation d’explorer plusieurs langues. Ça m’encourage à mieux les étudier pour m’améliorer! Mon vieux rêve de parler 9 langues à 90 ans était peut-être un peu exagéré, mais il révèle à quel point j’aime les langues et tout ce qu’elles nous révèlent sur les différentes sociétés qui les utilisent.

Deux choses à mentionner avant de vous quitter. D’abord, notre mini-album « Inspiration » est maintenant disponible sur iTunes! On y a mis des chansons en japonais et en français. Pour 3,96$, voilà un échantillon de nos compositions!

Ensuite, depuis le Blue Lagoon, mes cheveux ressemblent à de la laine d’acier. Et ce n’est pas une blague : la partie qui a subi l’eau salée et pleine de silice du lagon était complètement abîmée. J’ai eu beau les laver, les revitaliser, les traiter… Rien à faire: je ne pouvais même pas passer ma brosse dedans!

Valérie HarveyAvertissement à tous les visiteurs du Blue Lagoon: veuillez attacher les cheveux longs en chignon et éviter de les laisser tremper (un peu, c’est correct, mais pas une heure et demi!) Parce que si le Blue Lagoon est bon pour la peau, il est mortel pour les cheveux. Comme lors mon premier voyage au Japon, je reviendrai donc avec un nouveau look: des cheveux courts. :)

4 commentaires:

Gen a dit...

Arrrrgggg! Horreur! De l'eau qui magane les cheveux.

Ok, je me reprends : je veux jamais, jamais, jamais aller me tremper dans ce lagon là!

(C'est vrai, tu m'as pas vue en personne : j'ai les cheveux longs jusqu'aux fesses et j'en prends grand soin)

Nomadesse a dit...

Ah ah! Il faut en effet prendre grand soin de ses cheveux longs si on veut qu'ils soient beaux. Mais je crois que tu pourrais visiter le lagon sans danger si tu les attaches sur ta tête. Et non pas en couette comme je l'avais fait...

Charline Petit a dit...

Je viens juste de rentrer d'Islande (et c'était merveilleux), rassurez-moi... As-tu fini par récupérer une matière correcte pour tes cheveux ? Car je commence à opter pour l'option "suicide capillaire"...

Nomadesse a dit...

Bonjour Charline!

Oui, tous mes cheveux sont en pleine santé et ils repoussent lentement! Je n'ai eu qu'à couper la partie qui avait trempé dans le Blue Lagoon, soit environ 15 centimètres (sur la photo, c'est le résultat "après" puisque j'avais les cheveux beaucoup plus long avant le Blue Lagoon). :)