11 octobre 2006

Les sons au Japon

Le monde merveilleux des sons du Japon est tellement présent et particulier que je vais me faire un plaisir de vous en donner un aperçu.

Les transports en commun
Toutes les entrées extérieures de train ou de métro émettent deux petites notes étranges, à intervalles réguliers. Je me demande bien à quoi cela peut servir. La meilleure théorie reste pour l’instant est que ces escaliers sont ainsi soulignés aux aveugles. Mais y a-t-il tant d’aveugles au Japon? Je n’en ai pas encore vu un.

Dans certains métros, chaque direction souligne l’arrivée du prochain train par une musique discrète. Une dame vous explique automatiquement ce qui se passe. L’employé du guichet peut également expliquer comment procéder dans son micro et entrer en conflit avec le message automatique. On ne comprend plus rien finalement. Trop de bonnes intentions, c’est comme pas assez.

Les intersections
Chaque feu de circulation possède des indications pour les piétons: un petit bonhomme vert qui s’allume et un oiseau. Le gentil moineau pépie quand on traverse nord-sud et il y a une petite musique pour la direction est-ouest. Quand on arrive près du haut-parleur, ça peut percer les oreilles. Mais sinon, c’est bien utile, on n’a même pas besoin de regarder. Sauf si on est comme moi qui ai cherché (la première fois!) où était l’oiseau qui n’arrêtait pas de crier...

Pour les intersections du centre-ville, c’est différent. Parce que l’on peut également traverser en diagonale (tous les feux sont rouges). Alors, on a droit à une musique complète très caractéristique et qui nous reste longtemps dans la tête.

Le pachinko
Ce jeu est le casino des Japonais. Vous entrez là-dedans et c’est la pire des cacophonies que je n’ai jamais entendues. Toutes les machines crient, ça clignote, les employés gueulent, etc. On est sorti à toute vitesse avant de devenir fou!

Les petits camions
Au début, je ne comprenais pas pourquoi certains camions se promenaient lentement dans la rue à 8h le matin avec la musique et le haut-parleur en criant quelque chose! Maintenant, je sais qu’ils sont là pour la récupération du papier, des appareils électriques, etc. C’est supposé être plus facile, mais ils nous réveillent souvent le dimanche matin! En plus, ils passent plusieurs fois dans la rue.

Les moines
Ce matin, une nouveauté : à 7h30, un groupe de moine bouddhiste sont passés en méditant des « hum, hum ». Excusez-moi, je n’ai pas pris de photos, j’étais bien au chaud dans mon lit et j’essayais de me rendormir avant que le cadran sonne. Mais rien à faire : les moines sont repassés plusieurs fois près de ma fenêtre pour être sûrs que je ne dorme pas trop longtemps!

3 commentaires:

pierrus&anna a dit...

très intéressant! Moi aussi les premiers jours à Tokyo je cherchais les oiseaux qui chantaient!
Bravo pour votre blog qui est magnifique.

Valérie a dit...

Merci!

Panoramixia a dit...

Bonjour Valérie,

Pour la chansonnette aux intersection, il s'agit de Toryanse:
Wikipedia - Toryanse

Voici un exemple vidéo de la chanson:
Youtube - Toryanse

J'ai bien aimé l'entendre devant la station de Kyoto :)

Dans les environs du sanctuaire Heian, il y a aussi les corbeaux qui croassent tôt le matin !

Pano